Règlement du master 2 d’Ingénierie statistique et financière

1

Contrôle des Connaissances

• Art 1 : Qu’il s’agisse des Unités d’Enseignement Fondamentales (UEF) ou Optionnelles (UEO), l’enseignant peut décider d’organiser un contrôle continu et/ou demander aux étudiants de lui remettre un travail personnel sur un projet dont étudiant et enseignant auront communément convenu. Dans ce cas, la note terminale attribuée par l’enseignant est la moyenne arithmétique de la note d’examen et de la note de contrôle continu et/ou du projet.

• Art 2 : Au terme du cursus, l’étudiant se voit attribuer par l’enseignant de chaque matière, qu’elle soit fondamentale ou optionnelle, une note sur 20 au titre des épreuves d’admissibilité. Les notes obtenues au titre des 18 unités d’enseignements fondamentales (UEF) sont sanctionnées par une note sur 20 et assorties d’un coefficient valant 2 (2,5 ECTS). Les notes obtenues au titre des 8 unités d’enseignement optionnelles (UEO) sont sanctionnées par une note sur 20 et assorties d’un coefficient valant 1 (1,25 ECTS).

• Art 3 : La note attribuée au titre d’une UEF constitue la sanction d’un examen écrit d’une durée de 1h30. Celle-ci peut néanmoins être combinée avec la note éventuelle de contrôle continu et/ou du projet. Dans ce cas, la note terminale, attribuée par l’enseignant, est la moyenne arithmétique de la note d’examen et de la note de contrôle continu et/ou du projet.

• Art 4 : La note attribuée au titre d’une UEO peut être la sanction d’un examen écrit d’une durée d’1h, d’un contrôle continu, d’un projet ou de toute combinaison dont l’enseignant aura décidé, le contrôle continu et/ ou le projet pouvant même se substituer à l’examen terminal.

• Art 5 : Les étudiants doivent impérativement effectuer un apprentissage en entreprise. La soutenance du rapport d’apprentissage donne lieu à un mémoire de fin d’année que le jury, composé d’au moins deux membres, sanctionne par une note sur 20. Cette note est assortie d’un coefficient égal à 4 (5 ECTS).

2

Conditions d’Obtention du Diplôme

• Art 6 : L’obtention du Master suppose :
→ La moyenne générale de 10/20 pour les notes obtenues au titre des enseignements et les notes assimilées (mémoire, projet).
→ La réalisation de l’apprentissage obligatoire et la soutenance du mémoire correspondant.
→ Une assiduité totale, les absences non justifiées pouvant donner lieu à une radiation de la formation.

• Art 7 : Un jury désigné par le Président de l’Université, présidé par un Professeur ou un Maître de Conférences des Universités et comprenant le responsable de la formation et des enseignants de la formation, délibère sur la délivrance du diplôme.

• Art 8 : Les mentions suivantes peuvent être attribuées :
→ Mention Assez Bien, pour une moyenne d’ensemble d’au moins 13/20
→ Mention Bien, pour une moyenne d’ensemble d’au moins 15/20
→ Mention Très Bien, pour une moyenne d’ensemble d’au moins 17/20.

3

Redoublement

• Art 9 : Le redoublement est exceptionnel. Le candidat doit être autorisé à redoubler par décision du jury. Le candidat redoublant conserve le bénéfice des notes égales ou supérieures à 10. Le jury, dans sa délibération, mentionne les matières à suivre et les épreuves à repasser. Le bénéfice de l’apprentissage reste néanmoins acquis ; la note attribuée au mémoire peut être conservée si elle est supérieure ou égale à 10/20, à défaut un nouveau mémoire doit être rédigé.

• Art 10 : L’étudiant de la spécialité ISF qui n’a pas accompli d’apprentissage alors qu’il a obtenu une note moyenne supérieure ou égale à 10/20 peut être autorisé à redoubler à la seule fin d’accomplir l’apprentissage ; il conserve les notes obtenues dans chaque matière.

4

Disposition Particulière Appliquée aux Etudiants Salariés

• Art 11 : Les étudiants salariés à un autre titre que celui de l’apprentissage, à condition qu’ils le demandent avant la fin du premier trimestre universitaire (20 décembre) et fournissent une attestation de leur employeur, sont autorisés à étaler leur scolarité sur deux ans.